Partager cet article

La philatélie ouverte sur le monde / Parole aux adhérents

La philatélie pour tous : le cécogramme, kézaco ? (Partie 1)

La philatélie pour tous : le cécogramme, kézaco ? (Partie 1)

La philatélie incarne avant tout une ouverture sur le monde. Au-delà de la collection du timbre, l’objectif de la lettre est bien de communiquer dans le monde entier grâce au support de la lettre ou du colis. Afin de donner accès à tous à ce moyen de communication, les Postes mondiales permettent aux personnes aveugles ou malvoyantes de faire usage de ce moyen de communication grâce à une franchise postale totalement gratuite : le cécogramme.

Cet article propose de revenir sur le principe du cécogramme et fait un focus sur les cécogrammes chinois grâce à notre spécialiste de la philatélie chinoise : Max PETIT. Un grand bravo à lui pour la pertinence de cette étude !

Qu’est-ce qu’un « Cécogramme » ?

Du latin « caccus » (aveugle) et du grec «γράμμα » (caractère), c’est un courrier ou un colis contenant des documents envoyés ou reçus par des déficients visuels ou par les organisations qui les assistent. Ces documents peuvent être soit des documents présentant un relief afin que les déficients visuels puissent les toucher, en particulier des textes écrits en alphabet Braille ou des dessins réalisés par thermoformage, soit des documents sonores tels que les livres audio.

Les cécogrammes sont exonérés de toutes taxes postales à l’exclusion des surtaxes aériennes. Cette gratuité se justifie par le fait que ces documents, qui sont les seuls à être accessibles aux déficients visuels, sont plus lourds que les documents traditionnels et qu’ainsi  leur affranchissement serait plus couteux. Cette franchise a été édictée par l’U.P.U. dans son Manuel de la Poste aux Lettres (édité par le Bureau International après le congrès de Séoul en 1994) article 7, alinéa 3. 

Ces courriers sont identifiés par une mention textuelle portée sur l’enveloppe et/ou par un timbre distinctif. L’U.P.U. (Manuel de la Poste aux Lettres, art.12, alinéa 5) recommande ainsi une vignette de 52X65mm, consistant à un pictogramme blanc sur fond noir, représentant de manière stylisée la silhouette d’une personne vu de profil et marchant avec une canne blanche. 

Le pli doit rester ouvert ou du moins doit pouvoir être ouvert rapidement et facilement pour que l’organisme délivrant le courrier puisse en vérifier le contenu et ainsi éviter les fraudes. En cas d’ouverture du pli l’organisme doit le refermer avec un matériel permettant de voir que ce pli a été ouvert pour contrôle. 

Exemple d’un cécogramme recto/verso (régime intérieur France) envoyé du seul bureau de poste ouvert un dimanche (rue du Louvre à Paris) en recommandé avec accusé de réception exonéré de toutes taxes.

Tarification des cécogrammes chinois (2009)

  • Régime national

La Chine faisant partie de l’U.P.U. applique cette tarification à son courrier cécogramme depuis 2004.

Cécogramme intérieur de Hefei pour Shanghai. Gratuité d’affranchissement régime national ; réexpédition locale Shanghai/Shanghai (étiquette modèle 1407). Modification de l’adresse du destinataire et réexpédition pour la France ; Gratuité d’affranchissement régime international

  • Recommandation nationale ; 3 yuans

Cécogramme, régime intérieur en recommandé, affranchi à 3 yuans (t.p. 200+50+50).
Cécogramme, régime intérieur en recommandé, affranchi à 3 yuans (entier postal de 1,2 yuan + affranchissement mécanique supplémentaire de 1,8 yuan).

Régime Chine continentale (Hongkong, Macao,…) et  Taiwan

  • Prioritaire par avion : taxe aérienne =0,5 yuan par tranche de poids de 10 grammes

Cécogramme de Shanghai pour Taipei par avion, affranchi mécaniquement à 0,50 yuan (taxe aérienne)(
  • Recommandation : Gratuité
Cécogramme de Shanghai pour Hongkong en recommandé, affranchi mécaniquement à 0,50 yuan (taxe aérienne). Retour sans frais supplémentaires à l’expéditeur car courrier non réclamé.

Nous avons vu dans cette première partie une analyse des cécogrammes chinois utilisés en Chine et vers les régions continentales ainsi que Taiwan. Nous verrons dans un second article les spécificités de l’usage des cécogrammes chinois vers l’international.

Encore merci à Max Petit pour cette découverte ! N’hésitez pas à nous laisser un message pour le contacter pour plus d’informations.

Partager cet article

Membre de l'A.Phil.R.M. depuis 1999, Max est notre expert spécialiste de la philatélie chinoise et des timbres classiques de France. Il est responsable du service circulations à domicile et des présentations sur tables.

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>